Les Grandes Z'oreilles

La Musique avec des Grandes Z'oreilles ! 10 ans que ça dure !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 David Sylvian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 15:01



En voilà, un artiste hors-norme !

Je l'ai découvert en 1983 grâce au morceau "Forbidden Colours", tiré de la bande-originale de Furyo (Merry Christmas, Mr Lawrence) et que vous connaissez sans doute tous. Très belle chanson, finalement assez représentative de ce qu'il développera par la suite (la musique est toutefois signée Ryuichi Sakamoto)... Chanson qui en son temps me révéla ce timbre de voix si particulier, grave, profond et triste.

Toutefois, à cette époque, David Sylvian n'est déjà plus un perdreau de l'année puisqu'il a déjà sorti six albums avec son groupe, Japan ! Un groupe assez unique qui marquera profondément la pop des 80's, pour le meilleur et pour le pire (tant la musique que les coiffures) ! Je reparlerai de Japan plus tard, dans un topic approprié, mais pour l'anecdote, le claviériste était un certain Richard Barbieri... Et oui, celui qui officie depuis quinze ans chez Porcupine Tree !

Bref, il faut attendre 1984 pour pouvoir enfin écouter le premier album de David Sylvian, Brilliant Trees.



Premier album, donc, et première claque : sept chansons, toutes marquantes ! Quelques pop-songs très bien écrites ("Pulling Punches", "Red Guitars") et de belles ballades ("The Ink In The Well") montrent que l'artiste a décidé de s'éloigner des sonorités synthétiques de Japan pour s'intéresser aussi bien aux instruments acoustiques (trompette, contrebasse) qu'aux techniques électro-acoutiques (bandes, ondes radio, sampling).

Mais ce qui frappe surtout, ce sont quelques compositions bien plus aventureuses qui font écho au Peter Gabriel de RealWorld et qui annoncent le Talk Talk progressif, donc par extension, le post-rock : "Nostalgia", "Weathered Wall" et "Brilliant Trees" inventent une pop progressive ambient très prenante. Sur fond de percussions tribales, mais légères, les morceaux se développent lentement, laissant beaucoup d'espace à des guitares "frippiennes", des bourdons et, une constante chez l'artiste, des trompettes planantes toujours maniées par des maîtres, jugez plutôt : Kenny Wheeler, Jon Hassell et Mark Isham !

Le line-up laisse d'ailleurs pantois : au côté de David Sylvian (voix, guitare, piano préparé, synthétiseurs, percussions et bandes), on trouve Holger Czukay (CAN), les ex-Japan Richard Barbieri et Steve Jansen (le frère de Sylvian), Ryuichi Sakamoto, Percy Jones, et j'en passe !

Une réussite totale qui impose David Sylvian comme un artiste incontournable !

Brilliant Trees est en écoute ici !

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."


Dernière édition par Ehn Deïss le Lun 18 Aoû - 1:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 15:47

Deux ans plus tard (en 1986, donc), David Sylvian sort son deuxième album solo, Gone To Earth.



Si Brilliant Trees était un chef-d'oeuvre, celui-ci va encore plus loin ! Double album qui, tel Janus, présente deux visages :

- le premier disque poursuit ce qui avait été entrepris sur l'album précédent, mais en poussant l'expérimentation un peu plus loin encore. Il y a bien sûr toujours ces superbes chansons pop ("Taking The Veil", "River Man"), mais que dire des chefs-d'oeuvre "Before The Bullfight" (frissons garantis) et "Wave", dont la guitare n'est cette fois plus "frippienne", mais directement tenue par Robert lui-même (et il est très motivé !) ! Robert Fripp que l'on retrouvera, pour le meilleur, tout au long de ces deux CD ! Et n'oublions pas ces deux merveilleuses miniatures : "Laughter & Forgetting" (ah, la trompette fantômatique de Kenny Wheeler) et "Gone To Earth", au rythme très étrange (et Fripp énervé) !

Sublime !

- Le deuxième CD propose quarante minutes de musique instrumentale ambient. On pense aussi bien aux instrumentaux de Low et Heroes de Bowie qu'aux travaux de Brian Eno ou Robert Fripp. Excellent !

L'album est écoutable ici (pour le deuxième CD, pensez à l'écouter à tête reposée car ce n'est pas très dansant) !

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."


Dernière édition par Ehn Deïss le Mer 19 Aoû - 18:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 16:13

Il ne faut attendre qu'une petite année pour pouvoir entendre ce que je considère encore aujourd'hui comme LE chef-d'oeuvre de David Sylvian (et accessoirement un des plus beaux disques que j'ai entendus, du niveau du Rock Bottom de Wyatt) : Secrets Of The Beehive !



La pochette annonce la couleur : on ne va pas rigoler souvent ! Secrets Of The Beehive est un album très court (34 minutes), mais d'une insondable beauté. Composé de neuf chansons aux teintes très automnales, l'album marque par des arrangements très fins (les cordes de Ryuichi Sakamoto), et une instrumentation essentiellement acoustique, teintée de jazz. Robert Fripp n'est cette fois pas de la partie, mais ce n'est pas pour autant que la guitare est mise au rencart : elle est cette fois tenue par l'immense David Torn, qui, fidèle à lui-même, fait des merveilles !

Pas de morceau à retenir en particulier : tout est sublime et d'égale valeur !

La première édition CD proposait en bonus une version inédite et très belle de "Forbidden Colours". La réédition de Secrets Of The Beehive en 2003 a vu la disparition de ce morceau au profi d'un inédit, "Promise (The Cult Of Eurydice)", magnifique ajout, tout à fait dans l'esthétique de l'album.

Secrets Of The Beehive est écoutable ici ! L'ancien CD est ...

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."


Dernière édition par Ehn Deïss le Mer 19 Aoû - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 16:43

En 1991, Japan se reforme... mais comme ils ne font jamais rien comme les autres, sous un autre nom : Rain Tree Crow ! Et ils sortent un unique album, Rain Tree Crow !



Intéressant, mais certainement pas essentiel... En fait, on a l'impression que le mélange ne se fait pas : on entend du Mick Karn, du Steve Jansen, du Richard Barbieri, du David Sylvian, mais pas d'oeuvre de groupe ! On retiendra quand même le très beau "Every Colour You Are"...

En écoute ici !

Par contre, en 1993, c'est une collaboration bien plus intéressante qui va aboutir à un album fabuleux : David Sylvian va s'associer à Robert Fripp et, accompagnés de Trey Gunn (le stickiste de King Crimson) et Jerry Marotta (ex-batteur de Peter Gabriel), ils vont sortir The First Day !



Le résultat est au-delà des espérances, tant les deux univers réussissent à se mélanger harmonieusement sans pour autant s'affadir ! Quelques morceaux qui font mouche ("God's Monkey", "Jean The Birdman"), quelques pépites progressives (dans le bon sens du terme, comme "Firepower" ou "20th Century Dreaming (A Shaman's Song)"), une plage de soundscapes pour clôturer l'album (ben oui, c'est Fripp, alors il faut des nappes) et une tuerie electro-prog de 17 minutes, "Darshan", qui se termine par un de ces chorus de guitare dont Fripp a le secret ! Extraordinaire !

L'album n'est pas sur deezer, hélas...

Un an plus tard, ils enfonceront le clou avec le live Damage (terrible) ! Exit Jerry Marotta, c'est un petit nouveau qui prend les baguettes : Pat Mastelotto !



Robert Fripp est tellement content de cette collaboration qu'il propose au groupe de devenir la nouvelle incarnation de King Crimson ! Sylvian décline l'offre, mais Fripp garde l'idée d'un retour du Roi Pourpre. A peine Damage est-il sorti que déboule dans les bacs Vrooom, prélude à Thrak !

Mais ceci est une autre histoire...

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."


Dernière édition par Ehn Deïss le Sam 25 Avr - 19:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 17:05

Douze ans après son dernier album en solo, David Sylvian revient avec un nouvel OVNI musical : Dead Bees On A Cake !



L'attente en valait la peine car c'est à nouveau un très grand disque ! Les invités de marque sont toujours au rendez-vous : Bill Frisell et Marc Ribot aux guitares (mais pas ensemble), John Giblin, Ged Lynch (batteur actuel de Peter Gabriel), Steve Jansen, Kenny Wheeler, Ryuichi Sakamoto...

L'album est long et varié : des chansons hypnotiques ("I Surrender"), teintées de world music ("Krishna Blue", "Café Europa"), des morceaux abstraits ("Dobro #1"), menaçants ("Pollen Path"), voire jazz-rock comme on en trouvait chez Miles Davis dans les années 70 ("All Of My Mother's Names (Summers With Amma)").

Il ne s'agit pas de l'album le plus accessible de David Sylvian, mais en s'accrochant un peu, on se retrouve avec un disque très prenant, assez proche dans l'ambiance de L'Imprudence d'Alain Bashung. Et quelle production, quelle fête des sens !

En écoute ici, bien sûr !

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 17:22

Petite parenthèse en 2000 : la sortie de la compilation Everything And Nothing !



Idéale pour commencer et indispensable au complétiste en raison des nombreux morceaux inédits (beaucoup sont tirés des sessions de Dead Bees On A Cake) et d'une qualité remarquable !

Près de deux heures et demi de très grande musique !

Si vous ne devez en avoir qu'un...

On peut l'écouter ici.

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 17:26

En 2003, David Sylvian sort son album le plus abstrait à ce jour (je ne prends pas en compte les albums instrumentaux qu'il a signés, seul ou avec Holger Czukay).

Blemish, donc...



Une pochette qui ne paie pas de mine pour un album particulièrement obscur ! Et pour le coup, il s'agit d'un véritable album solo puisque Sylvian y tient tous les instruments (à l'exception de rares improvisations du guitariste free Derek Bailey) !

Les morceaux sont parfois très longs, les mélodies sont rares, on sent que l'artiste improvise beaucoup...

J'ai acheté Blemish à sa sortie, mais je ne l'aime que depuis quelques semaines seulement, au point qu'aujourd'hui, je le trouve fascinant et magique...

Mais je ne le conseille à personne sans plusieurs écoutes préalables ! Et il n'est pas sur deezer, hélas...

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."


Dernière édition par Ehn Deïss le Sam 25 Avr - 19:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 17:36

Une fois n'est pas coutume, l'album suivant est une oeuvre de groupe...

En 2005, Nine Horses sort l'album Snow Borne Sorrow. Et derrière ce groupe, on trouve Burnt Friedman (voir ici), David Sylvian et son frère Steve Jansen.



N'ayant découvert ce disque qu'il y a peu de temps, j'éditerai ce message quand je maîtriserai mieux la bête.

Ceci dit, j'y entends une musique dans la lignée des Secrets Of The Beehive et Dead Bees On A Cake, donc magnifique !

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Mer 19 Aoû - 18:03

Pour terminer, quelques mots sur les disques instrumentaux de David Sylvian :

Il y a d'abord l'indispensable : Alchemy : An Index Of Possibilities.



Cinq morceaux entre world et ambient, avec des collaborateurs de grande qualité, dont Robert Fripp sur "Steel Cathedrals" !

Si vous aimez Fripp, Eno ou encore Passion de Peter Gabriel, foncez, c'est magnifique !

Et il s'écoute ici !

Ensuite, on peut se procurer Camphor, une compilation instrumentale... Qui contient des extraits de Gone To Earth, Alchemy, et des collaborations avec Holger Czukay.



Et puisque l'on parle de Czukay, il existe deux albums : Plight And Premonition et Flux And Mutability.



Méfiez-vous, c'est de la pure ambient ! Donc très mou !

Enfin, il y a le disque Approaching Silence :



Là, c'est très simple, il ne se passe rien pendant plus de 70 minutes ! (in)Ecoutable ici...

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Ehn Deïss
Admin
avatar

Nombre de messages : 30059
Age : 46
Localisation : Right next door to hell !
Humeur : Epicurien le vendredi soir, nihiliste le lundi matin
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: David Sylvian   Ven 2 Avr - 17:12

David Sylvian Manafon





Manafon est enfin sorti. J'ai reçu l'édition limitée il y a deux semaines et malgré la difficulté que présente ce disque, je me suis accroché et depuis quelques jours, je suis complètement hypnotisé, sous le charme.

Je rappelle le principe de cet étrange album : David Sylvian a convoqué un certain nombre d'acteurs importants de la scène free et les a laissés s'exprimer... Il a patiemment écouté, puis monté ces enregistrements afin de former des semblants de structures sur lesquelles il a posé sa voix, lui-même improvisant.

Le résultat ? Onze "chansons" pour un total de 50 minutes. Les premières écoutes déstabilisent : crissements, raclements, zébrures de guitares acoustiques, errances de saxophones, voix monocordes... Rien auquel s'accrocher !

Puis, petit à petit, la lumière se fait... L'une des forces de Manafon est la qualité du son et du mixage, libérant l'espace pour que chacun puisse clairement se faire entendre ; le relief est saisissant !

Dès les deux premiers vers, Sylvian met les choses au clair : "It’s the farthest place I’ve ever been, It’s a new frontier for me" ! Et effectivement, il n'a jamais été aussi loin ! Ce qui est sûr aussi (est-ce dû à la prise de son), c'est que sa voix a encore gagné en profondeur, particulièrement dans les graves, révélant une fêlure émouvante !

L'accompagnement instrumental laisse pantois : une musique abstraite, mouvante, en pointillés, suggérée... Le craquement d'un vinyl, un piano romantique, mais haché, des accords magnifiques sortis de la caisse d'une guitare classique, des effets électro-acoustiques, le dépaysement est total ! On est évidemment très loin de Japan et rarement dans sa carrière solo l'artiste n'aura été aussi loin dans l'abstraction et le non-dit (à vrai dire, il va encore plus loin que sur Blemish)!

Mais au final, que de beauté ! Quelle force incroyable se dégage de ce paysage sonore boisé et glacial à la fois... Le chaud et le froid, en permanence !

Probablement un des albums de cette excellente année 2009 !

J'ignore ce qu'en penseront les médias rock généralistes... Ce qui est sûr, c'est que Manafon fait partie des disques du mois de Jazz-Mag/Jazzman et de Classica/Répertoire !

L'édition limitée (très onéreuse, hélas), contient deux livres reliés, ainsi qu'un DVD proposant un film d'une heure consacré aux divers participants du disque et un mix 5.1 (DTS plein débit) intéressant (même si le mix stéréo est déjà très "en volume").

_________________


Frank Zappa interviewer: "So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?"
FZ: "You have a wooden leg. Does that make you a table?"

"Certains aspirent à la vie éternelle alors qu'ils ne savent pas comment occuper leurs dimanches après-midi..."


Dernière édition par Ehn Deïss le Ven 23 Sep - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoreilles.forumdediscussions.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David Sylvian   

Revenir en haut Aller en bas
 
David Sylvian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Sylvian
» David Sylvian - Manafon
» David Sylvian & Robert Fripp - Damage
» David Sylvian
» Mick Karn, bassiste méconnu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Grandes Z'oreilles :: Musique :: Variété internationale :: Discographies-
Sauter vers: