Les Grandes Z'oreilles

La Musique avec des Grandes Z'oreilles !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sam Mendes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kullervo

avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 49
Localisation : à 30 km du stade rennais
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Sam Mendes   Jeu 22 Nov - 10:03

Je parlais dans le topic BOF de la musique du film Les sentiers de la perdition; je suis fan inconditionnel du réalisateur britannique Sam Mendes (que j'ai cité dans ma présentation Wink ).



Trois films à ce jour, mais je suis sûr que dans dix ans on parlera de ce mec comme de Ken Loach aujourd'hui.

Son premier film American beauty, a obtenu un succès planétaire que tout le monde connaît.

Les sentiers de la perdition est un polar qui se déroule dans les milieux de la mafia irlandaise des années 30, en pleine crise américaine. L'atmosphère est incroyable, grâce entre autres à une photo extraordinaire, des tons qui nous plongent dans l'ambiance d'un vieux film noir et blanc avec une plastique pourtant très actuelle.







Son troisième film, Jarhead, qui traîte de la première guerre du golfe est excellent également.



Films en préparation :
Revolutionary road et Middlemarch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picchio

avatar

Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Jeu 22 Nov - 10:34

Je ne sais pas si la comparaison avec Ken Loach est tenable. J'au vu kles deux premiers films de Sam Mendès. Si American Beauty est une véritable critique de la société Americaine, je ne suis pas sûre que celà tienne tant à Sam Mendès qu'à Alan Ball le scénariste, dont on peut apprécier également son regard porté sur la famille dans la série "Six Feet Under". Je ne doute pas qu'il y ait convergence entre un scénariste et un réalisateur, mais dans son second film "Les sentiers de la perdition" la voie qu'il poursuit est bien différente. Là il s'attaque à un genre du cinéma, qui se rapproche plus de Scorcesse que de Ken Loach.
Pour moi Ken Loach est exceptionnelle car il est un des rares, même des très rares réalisateurs d'un cinéma social. C'est un réalisateur engagé qui ne cesse de dénoncer les injustices de nos sociétés et chaque films est une démonstration poignante. J'en connais pas beaucoup qui peuvent se mesurer à Ken Loach. Pour moi seul Guédiguian, à ma connaissance, s'en approche.

Pour moi Sam Mendès est un très très bon réalisateur, très novateur dans sa manière de filmer, de jour avec les images, les plans et donc, de constuire une naration. On perçoit bien qu'il a des choses à dire et à dénoncer, mais je n'ai pas le même sentiment.
Bon, il me reste à voir son dernier film. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kullervo

avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 49
Localisation : à 30 km du stade rennais
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Jeu 22 Nov - 11:05

Oui, tu as raison sur cette comparaison qui n'a peut-être pas lieu d'être intrinsèquement. Ce n'est pas du tout le même style, ni le même discours que Loach. Mais je voulais juste dire qu'il y a une originalité, une personnalité, et une aura à mon avis aussi fortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picchio

avatar

Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Jeu 22 Nov - 11:33

On est d'accord. Ne serait-ce que pour American Beauty : quel film. Personnellement j'ai eu un ressenti très fort par rapport au personnage principale, Lester, qui prend conscience de la pauvreté du rêve américain et qui décide de tout envoyer ballader, pour se retrouver lui-même. Le ton est comique, mais le fond l'est nettement moins, surtout lorsqu'on s'imagine que ce rêve, il est celui qu'on voudrait nous donner en référence : la réussite sociale passant par le culte de soi, à l'image de sa femme en admiration devant le "roi de l'immobilier", personnage pathétique qui pousse son narcissisme à outrance; et puis c'est le culte de l'entreprise prête à tout les sacrifices pour justifier sa réussite financière, y compris d'asservir des employés peu scrupuleux faire le sale boulot de licenciement; enfin ce voisin, incarnation de la bonne morale, tellement étriquée qu'elle semble justifier le repli sur des valeurs extrémistes.
Pour moi, il s'agit d'un superbe réqauisitoire contre le culte de la performance dont on voudrait faire de nous des héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kullervo

avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 49
Localisation : à 30 km du stade rennais
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Lun 12 Jan - 22:11

Sortie du nouveau film de mon réalisateur actuel préféré le 21 Janvier prochain.
Un film qui se passe dans les années 50 aux USA et à Paris. Paraît-il que la musique de Thomas Newman est une fois du plus une merveille :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angrom

avatar

Nombre de messages : 11535
Age : 38
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : -
Humeur : Contemplative
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Mar 13 Jan - 8:17

Ca a l'air intéressant effectivement. C'est un peu (à tord à mon avis) vendu partout comme "les retrouvailles de Di Caprio et Winslet après Titanic)
En tout cas , j'adore ces deux acteurs, Winslet était terrible dans le dernier James Gray, je pense que j'irai voir ça (en espérant une VO dans ma ville)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angrom

avatar

Nombre de messages : 11535
Age : 38
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : -
Humeur : Contemplative
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Lun 26 Jan - 8:38

J'y suis allé hier ... OMG Shocked
Quelle leçon de mise en scène...un nombre incaculable de scènes à couper le souffle. J'ai été bluffé. On retrouve le côté nostagique et les thèmes d'American Beauty (suis-je en train de passer à côté de ma vie ? ...)
Les acteurs sont formidables ... Winslet encore plus que Di Caprio mais tous deux sont au top...
Et effectivement la musique est tout à fait excellente

Le seul point noir : j'avais derrière moi une bande de bécasse qui avaient du prendre ca pour le remake de titanic, et qui n'ont pas arreter de glousser, commenter le film, faire sonner leur portable ... Le comble ... Des coups à me faire militer pour le rétablissement de la peine de mort, à l'encontre des gens qui parlent au cinéma ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YmSeb

avatar

Nombre de messages : 364
Age : 39
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Mar 27 Jan - 15:27

Picchio a écrit:
Je ne sais pas si la comparaison avec Ken Loach est tenable. J'au vu kles deux premiers films de Sam Mendès. Si American Beauty est une véritable critique de la société Americaine, je ne suis pas sûre que celà tienne tant à Sam Mendès qu'à Alan Ball le scénariste, dont on peut apprécier également son regard porté sur la famille dans la série "Six Feet Under"|
J'ai vu les 4 films de Mendes, et j'abonde totalement en ton sens. Pour moi il est difficile de le rapprocher de Ken Loach.

Par contre il est évident que le bonhomme a un savoir-faire d'une très grande qualité, qui lui permet jusqu'à présent de sortir du cadre trop hollywoodien - sans en avoir l'air.

American Beauty reste à mon avis une exception dans ses 4 films, et en particulier parce qu'Alan Ball en est le scénariste. Je crains que pour Mendes toute sa filmo sera systématiquement comparée à son premier film !

Techniquement, je le mets en gros dans le même lot que d'autres réalisateurs comme David Fincher, Paul Thomas Anderson, ou James Gray, à ceci près que Mendes est anglais, pas américain. En clair, des types brillants, qui sont gages d'un moment de cinéma de qualité minimum. Si Revolutionary Road n'avait pas été tourné par lui, je ne serai clairement pas allé voir ce drame... il a su en faire autre chose que les clichés qu'on pouvait en craindre, et il y a des leçons de mise en scène cinglantes, on voit que le bonhomme a été metteur en scène de théâtre pendant longtemps avant de venir au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seb-in-paris.blogspirit.com/
Picchio

avatar

Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Sam Mendes   Mar 27 Jan - 19:44

YmSeb a écrit:
Techniquement, je le mets en gros dans le même lot que d'autres réalisateurs comme David Fincher, Paul Thomas Anderson, ou James Gray, à ceci près que Mendes est anglais, pas américain. En clair, des types brillants, qui sont gages d'un moment de cinéma de qualité minimum. Si Revolutionary Road n'avait pas été tourné par lui, je ne serai clairement pas allé voir ce drame... il a su en faire autre chose que les clichés qu'on pouvait en craindre, et il y a des leçons de mise en scène cinglantes, on voit que le bonhomme a été metteur en scène de théâtre pendant longtemps avant de venir au cinéma.

Je partage également ton analyse. Personnellement, je place Paul Thomas Anderson un peu au dessus. J'ai une très forte admiration pour la manière dont il structure ses scénarios et la manière dont il arrive à l'articuler avec l'histoire pour en renforcer le message. Dans la même veine, il y a Gus Van Sant mais je connais assez mal ses films.
Mais tu as raison, ces réalisateurs sont des gages d'une certaine qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sam Mendes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sam Mendes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sam Mendes
» Shawn Mendes
» Alfred Bruneau (1857 - 1934)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Grandes Z'oreilles :: Y'a pas que la musique, dans la vie ! :: Cinéma-
Sauter vers: